Crevasses à la pliure

lit asséché du sel des larmes aigues, aiguisées au fer de la douleur

de ce que le temps fait de nos amours

ciel en papier peint        rêves sur des rails       

lèvres amidonnées, s'effleurent

confirment le désamour

regards lustrés au frottement du désir sans influence

pétales fanées     déjà, la chute des corps

tiges nues dans leur vase

prémices d’un orage de chaleur, qu’on en termine

puis, au détour de ce mot ôté au hasard

Beauté   

Vint la Beauté   

---

« Si tu veux avoir une chance de vaincre un jour ta confusion, il importe que tu veilles à soigner la précision de ta langue . »

Charles Juliet (Lambeaux)